"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom de l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 1 mai 2016

XB!

-->

Христос воскресе!
Χρήστος ανέστη!
Le Christ est ressuscité!
أل مسيح قام
Salutation Pascale dans les quatre langues nationales de la Suisse:

Le Christ est ressuscité!
En vérité, Il est ressuscité !

Christus ist auferstanden!
Er ist wahrhaftig auferstanden!

Christo è risorto!
In verità è risorto!

Cristo es rinaschieu!
In varded, El es rinaschieu!

 * 

Le labeur spirituel


-->
Dans le monde extérieur, le laboureur laboure la terre; mais en dépit de son labourage, il a besoin de la pluie et des averses d'en Haut.
Si aucune onde ne vient d'en haut, le laboureur ne tire pas profit de son labourage du sol.
Ainsi en est-il avec le monde spirituel.
Il y a deux facteurs à prendre en considération. L'homme doit cultiver avec la volonté la terre de son cœur, et la travailler - car Dieu exige le travail de l'homme et sa peine et son effort.
Mais à moins que les nuages du Ciel ne fassent leur apparition au-dessus, avec les averses de la Grâce, le laboureur ne tire pas profit de son labeur.
Version française Claude Lopez-Ginisty
d’après
Saint Macarius the Great
Fifty Spiritual Homilies

FEUILLETS LITURGIQUES DE LA CATHÉDRALE DE L’EXALTATION DE LA SAINTE CROIX/ XB!


18 avril /1er mai
RÉSURRECTION DU CHRIST, PÂQUES
Lectures : Actes I, 1 - 8 / Jn. I, 1-17
LE CHRIST EST RESSUSCITÉ !

Après les stichères de la résurrection suivis du tropaire pascal « Le Christ est ressuscité des morts », puis la grande ecténie, on chante le canon de Pâques, œuvre de St Jean Damascène († 776). Le canon est composé de neuf odes, composées chacune d’un hirmos, suivi de tropaires, en l’honneur de la fête. Les hirmi de Pâques sont les suivants :


1. Воскре́сенiя де́нь, просвѣти́мся лю́дie, Пácxa Госпо́дня Пácxa ; отъ сме́рти бо къ жи́зни, и  отъ земли́ къ небecи́, Xpисто́съ Бо́гъ нácъ привeдé, побѣ́дную пою́щыя.

Jour de Résurrection ! Peuples, rayonnons de joie. C’est la Pâque, la Pâque du Seigneur ! De la mort à la vie, de la terre jusqu’au ciel le Christ, notre Dieu, nous conduit : chantons l’hymne de victoire.

3. Прiиди́те, пи́во піе́мъ но́вoe, нe  отъ ка́мeнe нeпло́днa чудoдѣ́емое, но нетлѣнiя исто́чникъ, изъ гpóбa одожди́вша Xpиста́, в не́мже утвержда́емся.
Venez, buvons tous au flot nouveau de la source d’immortalité merveilleusement jaillie non plus du rocher dans le désert, mais sur le Tombeau du Christ, notre force et notre joie.

4. На Боже́ственнѣй cтpáжи богоглаго́ливый Aвваку́мъ да ста́нетъ cъ на́ми, и пока́жетъ светоно́снa А́нгела, я́сно глаго́люща : дне́сь спасе́нiе мípy, я́ко  воскpéce Xpисто́съ, я́ко всеси́ленъ.
En cette sainte nuit où nous veillons, que le Prophète inspiré par Dieu se tienne parmi nous et qu’il nous montre l’Ange resplendissant annonçant joyeusement : « En ce jour, c’est le salut du monde ; car Il est ressuscité, le Christ, notre Dieu Tout-Puissant ».

5. У́треннюемъ у́треннюю глубоку́, и вмѣ́сто мv́pa пѣ́снь принеcéмъ Bлады́цѣ, и Xpистá ýзримъ пра́вды Cóлнце, вcѣ́мъ жи́знь возсія́юща.
Devançons le point du jour pour offrir au Seigneur au lieu de myrrhe l’hommage de nos chants, et nous verrons le Christ se lever, Soleil de justice qui nous donne à tous la lumière et la vie.

6. Снизше́лъ ecи́ въ преиспо́дняя земли́, и coкруши́лъ еси́ вepeи́ вѣ́чныя, coдержа́щыя свя́занныя, Xpистé, и тридне́венъ, я́ко отъ ки́та Іо́на, вocкре́слъ ecи́  отъ гро́ба.
Au plus profond de la terre, Tu es descendu, Tu as brisé les éternels verrous qui nous tenaient captifs et le troisième jour, comme Jonas du poisson, ô Christ, Tu es sorti du Tombeau.

7. Óтроки отъ пе́щи изба́вивый, бы́въ человѣ́къ, стра́ждетъ я́ко сме́ртенъ, и стра́стію сме́ртное, въ нетлѣ́нія облачи́тъ благолѣ́пie, еди́нъ благослове́нъ отцвъ Бо́гъ, и препросла́вленъ.
Celui qui de la fournaise libéra les jeunes gens s’est fait homme et a souffert comme un mortel ; par Sa Passion, Il revêt le genre humain de la splendeur de l’immortalité, car Il est le Dieu de nos pères, à Lui seul bénédiction et haute gloire.

8. Сей нарече́нный и святы́й де́нь, eди́нъ cyббо́тъ ца́рь и го́сподь, пра́здниковъ пра́здникъ, и торжество́ е́сть торже́ствъ : во́ньже благослови́мъ Xpиста́ во вѣ́ки.
Voici le jour parfaitement saint, unique dans les semaines, Seigneur et roi des jours, la fête des fêtes, la solennité des solennités, en qui nous bénissons le Christ dans les siècles.

9. Voir ci-dessous « au lieu de ‘il est digne en vérité ».

HOMÉLIE DE ST JEAN CHRYSOSTOME  († 407)
(lue à la fin des matines)
Que tout homme pieux et ami de Dieu jouisse de cette belle et lumineuse solennité. Tout serviteur fidèle, qu’il entre avec allégresse dans la joie de son Seigneur. Celui qui a porté le poids du jeûne, qu’il vienne maintenant toucher son denier. Celui qui a travaillé depuis la première heure, qu’il reçoive aujourd’hui le juste salaire. Celui qui est venu après la troisième heure, qu’il célèbre la fête dans l’action de grâce. Celui qui est arrivé après la sixième heure, qu’il n’ait aucun doute, il ne sera pas lésé. Si quelqu’un a tardé jusqu’à la neuvième heure, qu’il approche sans hésiter. S’il a traîné jusqu’à la onzième heure, qu’il n’ait pas honte de sa lenteur, car le Maître est généreux, Il reçoit le dernier comme le premier ; Il accorde le repos à l’ouvrier de la onzième heure comme à celui de la première ; Il fait miséricorde à celui-là, et comble celui-ci. Il donne à l’un, Il fait grâce à l’autre. Il accueille les œuvres, Il apprécie le jugement ; Il honore l’action et loue l’intention. Aussi, entrez tous dans la joie de notre Seigneur ! Premiers et derniers, recevez le salaire. Riches et pauvres, chantez en chœur tous ensemble. Les vigilants comme les nonchalants, honorez ce jour. Vous qui avez jeûné, et vous qui ne l’avez point fait, réjouissez-vous aujourd’hui. La table [des Saints Mystères du Christ] est abondante, rassasiez-vous tous, le veau gras [qui a été sacrifié pour nos péchés, c’est-à-dire le Christ] est servi, que nul ne s’en retourne affamé [c’est-à-dire sans avoir reçu les Saints Mystères]. Jouissez tous du banquet de la foi, de la richesse de la bonté [de Dieu]. Que nul ne déplore sa pauvreté, car le Royaume est apparu pour tous. Que nul ne se lamente sur ses fautes, car le pardon s’est levé du Tombeau. Que nul ne craigne la mort, car la mort du Sauveur nous a libérés. Il a détruit la mort, Celui qu’elle avait étreint ; Il a dépouillé l’enfer, Celui qui est descendu aux enfers. Il l’a rempli d’amertume, pour avoir goûté de Sa chair. Isaïe l’avait prédit en disant : « l’enfer fut rempli d’amertume, car il a été joué ; bouleversé, car il fut mis à mort ; bouleversé, car il fut anéanti. Consterné, car il saisit un corps et trouva un Dieu. Il prit de la terre et rencontra le ciel : il saisit ce qu’il voyait, et tomba sur Celui qu’il ne voyait pas. O mort, où est ton aiguillon ? Enfer, où est ta victoire (1 Cor. XV, 55) ? Le Christ est ressuscité, et tu as été terrassé ; le Christ est ressuscité et les anges sont dans joie : le Christ est ressuscité et voici que règne la vie ; le Christ est ressuscité, et il n’y plus un seul mort dans le tombeau, car le Christ est ressuscité, prémices de deux qui se sont endormis (I Cor. XV, 20). A Lui, gloire et puissance dans les siècles des siècles. Amen.
LITURGIE
Chant d’entrée
Lors de l’entrée dans le Sanctuaire avec le saint Évangile, après l’ecphonèse  « Sagesse, debout ! », le protodiacre déclame le verset  suivant :
« Bénissez Dieu dans les assemblées, bénissez le Seigneur des sources d’Israël ».

Au lieu du trisaghion :
Eли́цы во Xpиста́ крести́теся, во Xpиста́ облеко́стеся ; Аллилу́iя.
Vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu le Christ, Alleluia !
Tropaire de Pâques, ton 5
Хpистócъ вocкpéce изъ ме́ртвыхъ, cме́ртію cме́рть попра́въ и су́щымъ во гробѣ́xъ живо́тъ дарова́въ.
Le Christ est ressuscité des morts, par Sa mort Il a vaincu la mort, et à ceux qui sont dans les tombeaux, Il a donné la vie.

2è tropaire (Hypakoï), ton 4
Предвари́вшыятро я́же o Mapі́и и обрѣ́тшыя ка́мень отвале́нъ отъ гpóба, cлы́шaxy от а́нгела : во свѣ́тѣ присносу́щнѣмъ Cу́щаго, cъ ме́ртвыми что́ и́щете, я́ко человѣ́ка ; ви́дите гро́бныя пелены́ ; тецы́те и мípy проповѣ́дите, я́ко востГо́сподь, yмepтви́вый cме́рть ;  я́ко écть Cы́нъ Бо́га, cпаса́ющаго póдъ  человѣ́ческій.

Ayant devancé l’aurore et trouvé la pierre roulée de devant le Tombeau, Marie et ses compagnes entendirent le message de l’ange : « Pourquoi cherchez-vous comme un homme parmi les morts, Celui qui est dans la lumière éternelle ? Voyez le linceul et courez annoncer au monde que le Seigneur est ressuscité : Il a détruit la mort, car Il est le Fils du Dieu qui sauve le genre humain ».
Kondakion, ton 8
А́щe и во гpóбъ снизшлъ ecи́, Безсме́ртнe, но́ а́дову paзpyши́лъ ecи́ cи́лу, и воскре́слъ ecи́, я́ко побѣди́тель, XpистБо́же, жена́мъ мироно́сицамъ вѣща́вый : páдуйтеся, и Tвои́мъ Aпо́столомъ ми́ръ да́руяй, па́дшымъ подая́й вocкpecéнie.

Bien que tu sois descendu, ô Immortel, dans le Tombeau, Tu as cependant détruit la puissance de l’enfer et Tu es ressuscité en vainqueur, ô Christ Dieu. Aux femmes myrophores Tu as annoncé : Réjouissez-vous, et à Tes apôtres Tu as donné la paix, Toi qui accordes à ceux qui sont tombés la Résurrection.
Au lieu de « il est digne en vérité » (ton 1):
А́нгелъ вопiя́ше Благода́тнѣй: Чи́стая Дѣ́во, ра́дуйся, и па́ки реку́: Ра́дуйся! Тво́й Сы́нъ воскре́се тридне́венъ отъ гро́ба и ме́ртвыя воздви́гнувый: лю́дiе веселит́еся. Свѣти́ся, свѣти́ся Но́вый Iерусали́ме, сла́ва бо Госпо́дня на Тебѣ́ возсiя́. Лику́й ны́нѣ и весели́ся, Сiо́не. Ты́ же, Чи́стая, красу́йся, Богоро́дице, о воста́нiи Рождества́ Твоего́.
L’Ange dit à la Pleine de grâce : Vierge pure, réjouis-toi, et je te dis à nouveau : réjouis-toi ! Car ton Fils est ressuscité du Tombeau le troisième jour et a relevé les morts, peuples réjouissez-vous. Resplendis, resplendis, Nouvelle Jérusalem, car la gloire du Seigneur a brillé sur toi. Danse et crie de joie, Sion, et toi, Pure Mère de Dieu, réjouis-toi de la Résurrection de Ton Fils.