"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom de l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

lundi 23 janvier 2017

Staretz Arsenie (Arsène) [Papacioc]; Enseignements (R)



L'archimandrite Arsenie (Papacioc), a été l'un des plus anciens et les plus respectés des startsy qui vivent encore en Roumanie. Il était un représentant de cette pléiade d'or de pères spirituels roumains du XXe siècle qui ont pas d'égal dans leur ferveur de la foi, et dans leur expérience de l'ascétisme dans les conditions austères d'un désert inhabité. Il est comme un abba des patericons anciens, possédant une expérience combinée avec la sagesse spirituelle, une compréhension fine des secrets de l'âme humaine, et un cadeau littéraire remarquable. Le staretz Arsenie a œuvré dans l'ascèse dans les forêts impénétrables des montagnes roumaines, avec le Père Cleopa (Ilie), il a été persécuté par les autorités ennemies de Dieu, et il a été emprisonné pour sa foi. Il était confesseur du monastère de Sainte-Marie à Tekigroul, près de Constanci. Le sage staretz, qui aurait eu 97 ans le 11 Août 2011, reposa dans le Seigneur le 19 Juillet 2011.

Les paroles du staretz Arsenie, non pas académiques mais plutôt simples, terre à terre, ont une grande autorité car elles sont formulées à partir d'une expérience de souffrance et d'un amour brûlant pour tous.

*
Sur l'humilité

L'homme humble ne se reconnaît jamsi lui-même en tant que tel... car il ne serait pas humble!

L'humilité est la seule puissance qui peut libérer l'âme humaine et les nations.

Il y a une seule voie à suivre: l'humilité!

Le Christ était humble, alors qui sommes-nous pour ne pas l'être ...?

Voulez-vous vaincre le mal: Humiliez-vous et ne jugez pas. Ensuite, vous serez libre.

L'humilité vous mène à Dieu, mais l'amour goûte Dieu!

Humiliez-vous pour que la Grâce abonde en vous.

L'humilité est le sang de la vie. On ne peut pas être sauvé sans elle.

L'homme ne peut jamais dire "Je suis humble!"

L'humilité est l'art de descendre en vous-même et d'y rester.

Parfois, la Grâce vous abandonne, afin que vous puissiez vous humilier devant Dieu!




Sur la prière


Dieu est très riche! Et Il nous attend! ... Il attend que nous demandions!

Où que vous soyez, et chaque fois que vous êtes tentés, priez et ne vous découragez pas!

Toute personne qui veut acquérir le don de la prière doit se taire et prier.

Nous parlons beaucoup de la prière. C'est la seule chose qui ne peut être discutée, mais qui doit être pratiquée.

Un profond silence est une prière profonde. Et une prière profonde est comme un profond silence.

Chaque instant est un moment [dans l'éternité] et chaque soupir peut devenir une prière.

Nous ne devons pas cesser de prier, même avec l'esprit.

Si vous priez, vous êtes toujours présents à vous-mêmes.



Sur la sagesse du monde

Il est difficile pour un intellectuel de vivre une vie de prière.

Dieu ne se révèle pas à l'esprit vif, mais au cœur humble et pur qui est constamment ouvert à Lui.

Les philosophes ont seulement créé quelques notions, mais ils ne résolvent aucun problème.

L'intelligence et de l'éducation n'ont aucune valeur si elles ne sont pas au service de l'amour.
Sur l'Église

Le salut existe seulement dans le Christ et en Son Eglise orthodoxe.

Si vous êtes orthodoxe, vous devez tenir fermement à ses enseignements, sinon vous allez tomber dans l'hérésie.

Nous ne pouvons pas même renoncer à un iota de la vérité orthodoxe. Ceci est une grande question qui concerne Dieu. Il en fut ainsi avec la chute du catholicisme romain! Personnellement, je ne la considère plus comme une église, mais comme un organisme gouvernemental avec un nom clérical.




À propos de Satan

Pour le Diable, nous ne devons pas donner d'explications!

Nous ne pouvons pas parler du Diable, sans parler de Dieu. Dans la création, de Dieu le Diable est toléré.

Croyez-vous que le Diable soit libre? Non! Il est le plus lié, car il n'est pas en Christ... Alors n'ayez pas peur de lui. Il est toléré, ce n'est pas une puissance.

C'est une grande erreur que d'entrer en conversation avec le Diable. Nous ne devons parler qu'avec Dieu.

Si vous voulez le chasser, dites: "Seigneur Jésus-Christ, aie pitié de moi", et parlez à Dieu. La puissance de Son Nom vous débarrassera de lui. Cela sied au Diable que d'entrer en dialogue, car cela signifie que vous le reconnaissez. Ainsi, par la prière, nous l'ignorerons.

Si nous examinons tout d'abord la question de l'enfer, alors nous ignorons le Ciel!

Marcher sur un chemin qui est faux- le péché signifie l'enfer.

L'orgueil est un état diabolique, un état absolument diabolique.

Aucune autre passion ne rapproche l'homme de la ressemblance au Diable que ne le fait l'orgueil.

Si vous n'écoutez pas ceux que Dieu a désignés pour vous, il est facile de comprendre que vous préfériez obéir à Satan.

Lucifer a chuté désespérément. La plus grande chute, et avec seulement deux mots: "je suis..."

Indirectement, le Diable confesse Dieu à travers les tentations.

Il n'y a aucune relation entre le bien et le mal. Notre Sauveur dit: "Donnez-moi tout votre cœur!" Mais le Diable dit: "Je n'ai besoin que d'un de vos doigts." Mais par lui, bientôt il va prendre tout votre être. Vous tout entier.

Le péché amène l'humilité. Donc, il est entendu que le Diable joue un "rôle" indirect dans notre salut, car il révèle nos infirmités, et en cela, il nous aide à grandir. S'il se rendrait compte quelle aide il est pour notre salut, il nous troublerait moins...

Quelle que soit la raison de votre affliction, elle vient seulement des démons. La Grâce de Dieu ne vient pas là où il y a le chagrin ou la tristesse, parce que vous ne sauriez pas quoi faire avec elle, et vous la gaspilleriez.



Le monachisme

La vie monastique ne peut être définie par aucune citation.

Aucun terme philosophique peut expliquer le monachisme.

La vie monastique est ... une entrée au paradis.

Ce n'est pas une petite chose que de servir le Christ et Sa Mère Très Pure toute sa vie!

Si nous nous donnons à Dieu, Il ne nous abandonnera pas!

Les moines ne sont pas parfaits, mais ils sont en chemin pour essayer de l'être.

La croix du moine est de couper sa volonté propre, de renoncer à ce qu'il aime, pour réaliser ce qui n'est pas commode.

La vie [commune] cénobitique de renoncer à sa volonté est une œuvre excellente dans la création de Dieu.

Couper sa volonté doit être l'objectif principal du moine, et non la solitude où il peut faire ce qu'il veut, et non pour recevoir une récompense. Si on esquive l'obéissance, on est égaré, et on ne peut pas se développer.

Si vous ne respectez pas votre père spirituel [staretz] vous serez asservis!

L'état de désobéissance est diabolique.

Où que vous soyez, restez vigilants alors vous vivrez comme dans le désert... Vous avez besoin de savoir comment vivre comme un ermite, alors que [physiquement] vous êtes au milieu du monde!

Nous ne pouvons pas parler de l'hésychasme en ayant des gâteaux sur sa table.

Il n'y a pas ermitage si on ne porte pas la douleur de [tout] le monde dans son cœur!

Renoncer au monde peut également avoir lieu dans l'âme du laïc. La Sainte Écriture s'applique à tout le monde. Tout le monde a reçu les Commandements.



Résultat de recherche d'images pour "Papacioc"

Sur la vie monastique

L'entrée dans un monastère est une entrée dans le Ciel, et quitter le monastère, c'est quitter le paradis.

Aucune école ne peut se comparer à la formation monastique!

Dans le monastère, on est séparé de sa personnalité humaine pour entrer dans le règne angélique. Cela signifie que par la perte de soi-même, on est éveillé.

Si l'on veut embrasser la vie monastique, on ne peut pas le faire pour l'amour du monastère; mais on doit devenir "le monastère!"

Il n'y a pas de Grâce sans bénédiction de l'higoumène... si j'ai une joie à mon âge [94 ans], c'est parce que je ne fais rien sans bénédiction.

Ce que Satan hait le plus, ce sont les monastères. Il est capable d'engager le monde entier contre vous, pour que vous n'entriez pas au monastère. Lorsque vous décidez d'y aller, ne regardez pas en arrière!

On ne peut pas entrer au monastère pour toute autre raison que le spirituel... Alors, seulement après que vous soyez morts à vous-même, venez au monastère.

Ce n'est pas une chose petite ou insignifiante que de vivre dans un monastère, confiant dans votre but et sans murmurer.


Résultat de recherche d'images pour "Papacioc"

Sur la Charité / la miséricorde

    
Avec Dieu, il n'y a pas de mauvais passé là où il y a maintenant un bon présent.

Quand Dieu vous pardonne, cela signifie qu'Il vous pardonne pour l'éternité.

Dieu ne nous garde pas parce que nous sommes dignes, mais parce qu'Il est très miséricordieux.

Mes frères, n'ignorez pas la main qui mendie, ou celle qui offre de l'aide.

La charité, ce n'est pas seulement de donner quelque chose. Cela signifie accepter l'homme assis à côté de vous, sans le jeter hors de votre esprit.

En ayant pitié des autres, nous montrons notre ressemblance au Christ.

Le mendiant tend la main non pas pour demander, mais pour vous donner le royaume des cieux, et vous ne le remarquez pas!

Rappelons-nous, mes frères: les mendiants sont des personnages bibliques!

Voulez-vous devenir riche? Donnez tout ce que vous avez! Et vous recevrez le centuple!

L'homme ne compte pas beaucoup quand il reçoit, mais il se souvient quand il donne.

Apprenez à vivre non seulement pour vous-même, mais à vivre pour tous ceux qui sont avec vous.

La miséricorde de Dieu ne supprime pas l'enfer [le jugement dernier].

Résultat de recherche d'images pour "Papacioc"


Sur L'amour


Nous avons besoin d'aimer beaucoup! Car le Christ nous l'ordonne!

Soyons attentifs car l'amour est le critère du Jugement [dernier]!

Quand le Christ nous a demandé d'aimer, Il nous a aussi donné la force de le faire.

Nous devons aimer notre affliction [tristesse] et ceux qui l'ont causée.

Vous êtes libres, et vous avez la possibilité de vous élever [développer] si vous n'avez pas de haine.

Nos cœurs doivent toujours être libres pour le Christ.

Ce monde n'est pas mauvais; nous sommes fautifs car nous ne savons pas aimer.

La haine de son prochain est l'œuvre la plus diabolique.

Si vous essayiez d'aimer les gens comme vous aimez le Christ, alors vous ne verriez plus les torts de votre prochain.

Sachez que l'amour pour les ennemis est un commandement. Nous devons les supporter dans notre cœur.

Une question est justifiée, et posons-la nous tous: "Dois-je aimer ou non...?" - Car c'est un commandement, mon frère! Ne pense pas que notre Sauveur a parlé seulement pour les gens de son temps ou pour Ses apôtres. Non... Il a parlé pour tous les hommes et pour l'éternité.
  
Pères, la grande bataille est de guérir les blessures, et non pas d'appliquer des pénitences [épitimies]. Nous souillons Son sacrifice sur le Golgotha ​​lorsque nous refusons d'absoudre ceux qui ont des péchés graves quand ils se repentent.

Les canons de l'Eglise sont un excellent guide. Mais on doit les utiliser avec souplesse [economia/ économie].

Il est dit que le cerf ne court pas bien pour deux raisons: quand il est trop gras, ou quand il est trop faible. Trop d'ascétisme peut affaiblir quelqu'un, mais l'indifférence et le non-engagement peuvent aussi "engraisser" un homme.

Personnellement, je ne suis pas pour les pénitences qui nécessitent beaucoup de temps et d'effort physique.

La pénitence signifie la possibilité de se repentir, de ne plus commettre ce péché, de lutter pour ne pas tomber à nouveau.

Une bonne pénitence, c'est de regarder le pénitent comme quelqu'un que l'on aime!

Nous avons besoin d'un ... état continu d'amour.

Nous devons avoir "le besoin" d'aimer. Il n'y a jamais quelqu'un près de vous par hasard [en vain]. Il est là, par la Providence de Dieu.

Un père spirituel est responsable de la faiblesse de son enfant.

Résultat de recherche d'images pour "Papacioc"

Sur le salut

Dieu fait plus pour notre salut que Satan pour notre destruction.

Hors de l'Eglise, point de salut! L'enfer existe uniquement en dehors de l'Eglise.

Celui qui peut faire le bien, mais ne le fait pas, commet le péché.

Seul le Diable ne peut pas être sauvé.

Sans la Grâce de Dieu, il est impossible d'être sauvé seulement par ses actions, peu importe à quel point vous pouvez être un grand ascète.

C'est la Croix qui a sauvé l'humanité! Pas la justice de Dieu ou de Ses miracles, mais Sa croix! Quand Jésus a été crucifié, Satan a été vaincu.

Je ne vois pas comment le jeûne seul peut nous donner l'espoir du salut. L'humilité profondément enracinée dans nos cœurs et être libre de tout ressentiment, voilà notre espoir de salut.

Ce que nous demandons d'abord, c'est la volonté de surmonter les tentations. Et en priant Dieu, Sa Grâce ne nous abandonnera pas.

Le ciel est plein de pécheurs repentants.

Nous devons lutter pour que le monde soit sauvé, avec tout ce que nous avons, de sorte que chaque jour, nous puissions atteindre l'éternité. Voilà notre idéal.

Notre Sauveur n'a pas été crucifié seulement pour une "catégorie" de péchés, mais pour tout ce qui signifie le péché sur la terre. Et Il a donné à chacun la force d'éviter l'enfer, mais Il est descendu aux enfers. Et ceux [qui sont] en enfer Il les aime aussi. Mais ils sont fouettés par Son amour, par Sa justice. Et qu'est-ce que le Christ n'a pas fait pour nous sauver de l'enfer?

La peur de la mort n'est pas causée par la mort, mais par la vie. Si vous voulez ne pas craindre la mort, vivez comme un chrétien! Seuls ceux qui ne vivent pas en Christ, ont peur de la mort!

L'homme, dans son orgueil et sa souffrance insensés, veut tout le ciel en un instant!

Il n'y a pas de sens ou de but, s'il n'y a pas de Dieu.

Nous aussi nous pouvons vaincre le monde, pas par notre puissance, mais par la Sienne.

Rien n'est perdu aussi longtemps que notre foi est vivante!

La vie est trop précieuse pour être dépensée dans la vanité.

Résultat de recherche d'images pour "Papacioc"

Sur le mariage et la famille

Quand nous disons pendant les prières du saint sacrement du mariage que la femme doit être soumise à son mari, le mari doit également tenir compte qu'il lui est dit dans la même prière qu'il doit l'aimer [comme le Christ aime l'Eglise/ Ephésiens 5:25]. S'il ne l'aime pas, elle ne lui obéira pas. L'homme, en n'écoutant pas cette parole, devient responsable de l'entêtement de la femme. La femme doit également ne pas oublier que cette obéissance est le chemin du salut. Et si l'homme est le chef [de la famille], alors la femme en est le cœur, et ce cœur est fait par Dieu afin qu'Il puisse trouver le repos en elle!

Rien de mieux qu'une femme bonne et rien n'est pire qu'une femme déchue. Alors, époux, vous devez œuvrer de tout votre pouvoir pour la transfigurer.

L'amour joint tout dans un couple. C'est là le symbolisme de l'anneau de mariage.

Un mariage fait seulement le plaisir n'a pas de sens. Le mariage signifie atteindre ensemble l'éternité.

C'est la femme mariée qui donne naissance, élève et éduque un enfant.

Nous ne pouvons en aucune façon accepter qu'une femme ait un avortement… C'est une affaire grave, car elle va tuer une personne non-baptisée. Nous devons toujours nous demander ce que le Christ aurait fait dans ce cas?

La famille reste le meilleur instructeur.


Résultat de recherche d'images pour "Papacioc"


Sur l'Eucharistie


L'Eucharistie vous perfectionne; elle ne pardonnera pas vos péchés.
L'homme qui se prépare peut communier souvent, mais il doit se donner un temps pour la repentance d'abord. Car en effet, qui est préparé pour une telle merveille?

Certains négligent le mystère de la confession et l'utilisent comme un prétexte pour communier.

Résultat de recherche d'images pour "Papacioc"



Sur la souffrance chrétienne

Mon cher, la souffrance est un don de Dieu!

La mission du Christ sur terre était de sauver le monde par la souffrance, donc la souffrance apporte beaucoup d'humilité.

C'est une erreur de fuir sa propre souffrance. On est vraiment libre que lorsque l'on lutte, lorsque l'on est présent sur la Croix.

La souffrance apporte la sagesse profonde et nous fait réfléchir plus sérieusement à notre salut.

Une question se pose: comment notre cœur répond-il à la souffrance autour de nous? La plus grande chose qui nous sera demandée au Jugement Dernier est pourquoi avons-nous pas prêté plus attention à notre prochain?


Résultat de recherche d'images pour "Papacioc"

Sur le péché de l'homosexualité

Dieu l'a puni par le feu! (Genèse 19: 24-25). C'est le péché le plus grave! Il est dit que ce péché accélère la Fin!

Je veux dire que ces péchés apportent le Jugement plus tôt dans le monde entier. Sauve-toi mon frère, car beaucoup chutent... Selon la parole des saints Pères ce péché très grave, de la sodomie (homosexualité), hâte le Jugement... Nous sommes maintenant à un stade avancé, car l'Occident a déjà accepté officiellement la sodomie [ mariages de même sexe] !


Résultat de recherche d'images pour "Papacioc"




Autres Pensées

Je ne suis pas triste d'être un vieil homme! Je ne fais rien pour moi. Tout ce que je fais, je le fais pour Dieu et pour Ses enfants.

Je ne suis pas tout à fait en faveur d'une grande ascèse. Je penche plus pour une grande vigilance! Car ce n'est pas l'ascèse [en soi] que Dieu veut de nous, mais nos cœurs brisés et humbles, et Sa présence continue dans nos vies.

J'ai vécu beaucoup de choses dans la vie et j'ai vu les merveilles de Dieu; "Je vis le Dieu invisible, j'en eus l'expérience!" Notre monde d'aujourd'hui vise à ne voir que Son contour; il veut Le toucher sous une forme charnelle.



Résultat de recherche d'images pour "Papacioc"


Miscellanées


La Mère de Dieu représente la race humaine.

Habituons-nous à l'autorité des paroles de la Sainte Écriture.

La paix est supérieure à la justice.

Il n'y a rien que le Christ ait dit, qui ne puisse être accompli.

Notre vie est notre témoignage! Et nous devons confesser la vérité, partout où nous sommes.

Peu importe où [qui] nous sommes, nous sommes tous pris au dépourvu, et c'est seulement par la grâce de Dieu que nous faisons les choses que nous faisons.

Si on est vindicatif, on sera redevable à Dieu. Mais si on résiste au mal alors Dieu nous "possède." 

Nous devons réfuter immédiatement toutes les pensées qui viennent à l'esprit, et elles viendront jusqu'à notre dernier souffle.

Dieu ne tardera pas à nous apporter son aide si nous avons purifié nos cœurs.

Souvent, on se compare avec un homme que l'on dit mauvais! Pourquoi ne pas essayer de se comparer aux saints Pierre et Paul, ou bien à saint Silouane de l'Athos?

Si on va demander l'avis d'un évêque ou d'un homme de Dieu [higoumène], sachons que la réponse viendra de Dieu, pas de cet évêque ou de cet higoumène. Si on se plaint à ce sujet, sachons que c'est Dieu que nous avons calomnié.

Le staretz Cleopa était un grand Père! Un grand chancelier avec beaucoup de connaissances! Il a créé une ère spirituelle. Il penchait davantage vers une œuvre ascétique avec un jeûne rigoureux, des prières et des larmes de repentir; je suis plus pour la vigilance [le réveil]


.Résultat de recherche d'images pour "Papacioc"


Autres Conseils

Croyez en Dieu, aimez l'Église et suivez les Pères [spirituels] de l'Église. Menez votre vie sur le chemin de l'humilité. Acquérez un bon renom auprès de Christ. Persévérez plus dans la prière. Vous ne serez libre que lorsque vous ferez face avec amour à ceux qui vous haïssent! Restez toujours en Christ pour l'éternité…


Elder Arsenie Papacioc (1914-2011)


- Qu'est-ce que la prière, le Père?



- La prière est tout, en fait. 


La prière c'est d'avoir son cœur à l'intérieur du cœur de Dieu. C'est une sorte d'éducation que l'on doit "imposer" à soi-même - être présent avec son cœur à l'intérieur de Dieu, peu importe tout ce qu'il arrive à la personne de dire pendant ce temps. 

La prière est un silence profond et un état qui dépasse l'imagination humaine. Cela consiste à parler avec Dieu - mais pas avec des mots humains. C'est quelque chose qui va complètement au-delà de soi-même. La prière est nécessaire... la prière est notre vie.

Un profond silence est une prière profonde. Et une prière profonde est comme un profond silence.

12 PR ARSENIE 1

Chaque instant est un temps [dans l'éternité] et chaque soupir peut devenir une prière.

(Interview de Père Arsenie par l'archimandrite Ioannichie [Balan])


-Père Arsenie, dites-nous, comment pouvons-nous être sauvés de nos nombreux soucis terrestres, afin de pouvoir avoir plus de temps pour la prière?

-Père Ioannichie, la prière pure à Dieu, du cœur et des lèvres est une grande  œuvre! La prière est une flèche acérée avec laquelle tous les saints ont visé  le Ciel pendant des milliers d'années, et pas seulement eux, mais aussi les simples chrétiens. 

La prière a percé le cœur des cieux, peut-être qu'elle a atteint ceux qui étaient mécontents des habitants de la terre, et des réponses salvifiques sont revenues par la même voie; ainsi la foi a été préservée sur terre de génération en génération.

Frère chrétien, tu as également ta propre histoire: tu es entré dans la grande union de l'Eglise chrétienne et tu es à jamais racheté par le sacrifice du Sauveur. Cela signifie que tu es d'une grande valeur, et que tu as une grande et noble responsabilité. Est-il si difficile pour chacun de nous de demander simplement et directement à Dieu de nous aider pour nos problèmes et nos souffrances, et de Le remercier ?!

Où est l'homme qui n'a rien à demander à notre Seigneur Jésus-Christ et à la Mère de Dieu? On dit que la Mère de Dieu est offensée par ceux qui ne lui demandent rien! Elle est l'intercession de prière pour les gens; et tout ce que Dieu peut faire par Sa puissance, la Mère de Dieu peut le faire également par sa prière. Montre que tu es enfant de la Mère de Dieu, avec le cœur d'un enfant dans ta poitrine!

Et nous ne pouvons être libres des soucis terrestres que si nous le voulons; après tout, notre salut dépend de nous. Comme âmes données par Dieu, nous devons montrer plus de volonté, afin de ne pas nous plonger dans ces soucis terrestres et nous charger de leur fardeau dans une telle mesure. Nous gérerons nos vies comme des gens de pensée supérieure, et comme êtres humains responsables. 

Si nous devions demander à ceux qui sont sauvés et qui vivent au Ciel, "Qu'est-ce que cela vous a coûté pour atteindre une telle béatitude?", Ils répondraient: "Le temps, un peu de temps bien employé sur terre!" 

Cela signifie que nous n'avons absolument aucune autre période de temps pour amener nos âmes à la perfection-âmes qui sont appelées à une telle résolution, douées pour elle et emplies d'elle.

Nous devons réfléchir au fait que nous sommes appelés "les rangs angéliques" [le rang monastique est appelé le rang angélique]. Les anges prient sans cesse, pendant toute l'éternité.



Sur l'humilité

On dit qu'un étranger frappa un jour à la porte de notre Sauveur. 

"Qui est là?" 

L'homme répondit: 

"C'est moi, Ton moine très fervent". 

"Je ne te laisserai pas entrer," répondit le Sauveur. 

Et le moine se demanda: "Pourquoi ne m'a-t-Il pas reçu???" Il avait été honnête, il avait travaillé dur…

Il s'analysa à nouveau et puis il retourna frapper à la porte. 

"Qui est là?" 

Il dit: "c'est Toi!" 

"Si tu es moi, alors entre! Car à présent tu es aussi humble que moi."

La première fois, il s'était lui-même présenté:" c'est moi! " Je veux dire, qui était-il, quand Dieu étonnait les cieux et les anges, avec son humilité? Nous ne disposons pas d'assez de mots pour espérer décrire l'humilité du Christ.


Il y a actuellement une discussion sur le chiffre 666. 

Il y a cette peur causée par le fait que l'Antéchrist serait déjà né. J'ai dit à une personne: "Monsieur, occupez-vous de ce qui vous concerne, car c'est un être humain aussi, pas la divinité..." 

On ne doit pas lui prêter attention, mais on ne doit pas non plus être négligent. Moralement, il est visible que c'est le début, et que nous sommes très près du 666. Aucun danger n'est grand aussi longtemps que l'on se tient debout sur ses pieds et que l'on adore le Christ, de tout son cœur et avec humilité. 

Cet Antichrist, quand il viendra, il le fera par l'intermédiaire des gens et des choses qui sont préparés par eux maintenant. Cependant, on devrait vivre dans l'instant. Celui qui vit dans l'instant, sauve le passé et conquiert l'avenir. Et la Grâce de Dieu nous défendra également dans une circonstance plus difficile.

En ce qui concerne les identifiants [cartes d'identité, passeport etc.] que l'on continuent à agiter à ce propos, n'ayez pas peur. Prenez-les et allez de l'avant. Nous ne serons pas en faute aussi longtemps que nous n'acceptons pas l'Antéchrist quand il est devant nous.

C'est lorsque vous l'acceptez qu'il vous appose son sceau. Mais vous ne le recevez pas. Vous portez la Croix. Si vous êtes chrétien, vous le serez jusqu'à la fin, peu importe ce qui se passera. Même devant le Diable, pas plus que devant l'Antéchrist, vous ne devriez avoir peur. Vous devez être l'homme absolu du Christ. 

Le Diable ne peut pas se sceller par un identifiant. Quels que soient les signes sur les marchandises, utilisez-les, n'ayez pas avoir peur. 

Vous n'êtes en faute que si vous vous engagez à l'apostasie, pas si vous touchez un papier qui dit "a renié le Christ". Vous devez craindre une vie de passions parce que vous ne vous présenterez pas  au jugement avec votre carte d'identité, mais avec votre cœur aussi pur que la vie en Christ. 

La carte d'identité est un moyen de circuler dans le monde qui concerne la civilisation, afin que la police ne vous arrête pas.



(Un enseignement sur la Mère de Dieu du staretz Arsenie, sous une autre forme...)
*

Père, nous savons que vous avez beaucoup de respect pour la Mère de Dieu; pourriez-vous, s'il vous plaît, nous dire quelques mots à son sujet.

- Oh, la Mère de Dieu! Je vais vous dire ceci: une jeune fille, qui menait une bonne vie chrétienne, et qui était très sérieuse dans sa foi, s'adressa elle-même un jour à la Sainte Mère de Dieu: "Sainte Mère de Dieu, s'il te plaît montre-moi ton amour de mère." 

Et la Mère de Dieu lui répondit: "Montre-moi l'amour de ta fille envers moi". Ce fut sa réponse. Alors soyez fils de la Mère de Dieu et vous verrez les résultats.

Considérez l'importance de la Mère de Dieu. La Souveraine des cieux et de la terre! Ce que Dieu peut faire par sa puissance, Sa mère peut le faire par sa prière. Elle se tient près de chaque chrétien, pour toute personne qui a besoin d'elle.

Il n'y a aucune prière, de quelque importance que ce soit- mais dite du fond du cœur, bien sûr - à laquelle la Mère de Dieu ne prête l'oreille, et qu'elle n'accepte d'entendre.

Vous voyez - Dieu est assis dans la gloire du ciel, mais Il se réjouit de demeurer dans le cœur d'un chrétien, en descendant en lui. Il en va de même pour la Mère de Dieu! - qui est un être créé. 

Ayez -chacun d'entre vous- une foi inébranlable en la Mère de Dieu.




Sur les sectes et l’église catholique romaine 


J’ai écrit sur ce sujet un livre entier intitulé L’Orthodoxie Seulement. Elles sont anathématisées, voilà ce qu’il en est. 

Parce que si vous altérez une partie infime de ce que j’ai dit, dit le Sauveur, que cela soit anathème. Vous ne pouvez plus être sauvés. En toutes circonstances, vous devez préserver tout ce que les Conciles Œcuméniques ont décidé, parce que cela n’a pas été fait par vous ou par moi. 

Cela a été fait par des Conciles qui ont duré des centaines de jours, abondant en signes et miracles avec le Saint Esprit ! 

C’est ainsi que fut établie la Vérité aux sept Conciles Œcuméniques ! 

Le premier eut lieu en 325 après Jésus-Christ, et le dernier en 787 après Jésus-Christ. Ils décidèrent de toutes choses dans l’unité. 

Les catholiques se sont séparés en 1054. 

Les conciles étaient complets alors. Au sixième Concile Œcuménique, le Pape Martin fut un martyr ! Pourquoi le trahissent-ils maintenant ? Pourquoi sont-ils partis ? Et de là, tout est parti. 

Luther commença le mouvement protestant, les anglicans, etc. Nous ne pouvons leur garantir le salut, nous ne le pouvons pas ! Les Saints Pères non plus, tous les Conciles Œcuméniques considèrent que leurs enseignements sont des hérésies ! 

Nous ne pouvons tout simplement pas considérer une hérésie anathématisée comme salvifique.

Et l’œcuménisme ?

Je suis contre, bien sûr ! C’est de cela que je parlais. Contre comme si c’était une question de vie ou de mort ! 

Quel œcuménisme ? Qu’est-ce que vous voulez réconcilier à présent, en venant avec arrogance, et en vous approchant de moi ? 

Le pape est venu en Roumanie, non pas pour discuter autour d’une tasse de café, non pas pour observer le mouvement chrétrien et se réjouir que les églises soient pleines durant les jours de fête. Il est venu célébrer une messe pour prouver quelque chose !

Il pensait qu’il serait gagnant ! Qu’a-t-il fait avec les uniates ? Qu’a-t-il fait quand il a compris qu’il ne pourrait en aucune façon les conquérir, parce que, initialement, ils célébraient comme les orthodoxes ? "Célébrez comme vous le voulez, mais en ce qui concerne l’administration, vous devez nous appartenir." 

Et regardez-les maintenant : ils sont plus catholiques que les catholiques ! Et c’est ce qu’ils veulent maintenant, conquérir, l’hégémonie ! Ils veulent dominer. Et je vous le dis, que notre Seigneur me pardonne, mais malheur à eux ! 


Regardez ce qu’ils ont fait à Rome récemment [lors des funérailles du pape Jean-Paul II] : ce fut une abominable démonstration de motifs cachés. 

Croyons-nous que le pape était juste un pape ? Il avait des rôles variés, toutes sortes de dettes, Dieu les connaît, Dieu les connaît toutes… Frères, le plus petit départ [schisme] est une grande chute ! Il y a tant d’ordre et de pureté au Ciel, que nous serons certainement acceptés avec des grands honneurs, sûrement, mais sans ruptures avec la Vérité… 

Les gens sont éberlués par le caractère flamboyant et l’ordre catholique, mais tout ceci est faux ! Faux ! C’est du spectacle. Un spectacle, un spectacle écœurant qui sert leurs objectifs. Et seulement pour conquérir ! Cependant, ils se sont sérieusmenet blessés, c’est un procédé autodestructeur parce que les gens ne sont pas si bêtes ! Ce que demande la foule n’a pas de pertinence [la béatification du défunt pape], ce qui importe, c’est la vérité qui vient des foules ! Et la vérité est seulement représentée par les gens illuminés, parce que Dieu ne permet pas qu'Il soit Lui-même dupé, mon bien aimé ! Cela ne marche pas, si je dis une chose, et toi une autre, pour ajouter et déformer etc. parce que ce sont des transgressions contre le dogme ! Ecoute ce qu’il disent : le pape est le Vicaire de Dieu !

Le vicaire n’existe pas, à moins que le maître ne soit mort ! Nous avons un Maître vivant, le Christ ! Le Christ est vivant ; en quoi ai-je besoin d’un vicaire ? «  Car je suis avec vous jusques à la fin des temps. » 

Nous vivons par la foi, pas par la vision ! Nous avons un ordre, une hiérarchie. Cela a été ainsi durant 1054 ans, même si le patriarche de Rome était « primus into pares », ou premier parmi ses égaux. Il était le premier consulté. Mais avec un concile, ce n’est pas sa propre opinion qui domine, c’est plutôt le concile dans son ensemble qui décide des choses, de ce que tous les membres tiennent pour vrai. 

Les apôtres apparurent immédiatement à la Dormition de la Génitrice de Dieu, amenés ensemble sur des nuages du ciel. Ils tinrent un concile à Jérusalem,mais Pierre n’en était pas le président ! Les décisions étaient prises d’une manière synodale, rien n’était décidé depuis en haut. Et une telle chose ne peut être, lorsque la vérité est concernée ; Dieu parle par la majorité ! Les Conciles Œcuméniques furent établis, le premier en 425 après Jésus-Christ, le plus important, où le Credo fut révélé. Et « au Saint-Esprit » au Second Concile , «  Et procède du Père »… Alors que les catholiques ont ajouté qu’Il procède aussi du Fils ! Alors que le Christ Lui-même, l’a dit [Qu’Il procède du Père], on fait un ajout pour dire qu’Il procède aussi du Fils ? 

La primauté et l’infaillibilité du pape… On dit que trois grave erreurs ont été commises depuis la création du monde : la chute d’Adam, la trahison du Christ par Judas, et l’infaillibilité papale ! 

C’est terrible ! Et puis l’immaculée conception, [selon laquelle] la Mère de Dieu est née sans péché ! Une grande erreur ! Nos savons qui est la Génitrice de Dieu ! Cela dépasse l’entendement ! Mais on la compare à Dieu, on la fait identique à Lui ? Elle est encore, Sa servante. «  Toutes les nations me diront bienheureuse, » c’est autre chose. Mais elle est née avec le péché originel, qu’elle hérita d’Adam, et par l’intercession du Saint-Esprit, à la naissance, le péché fut ôté ; nous échappons à ses liens au saint baptême. 

Ils officièrent également la Liturgie avec du pain non-levé, des azimes. Le terme [de l’Ecriture] est « artos » pain, pas « azimos » ! La Nouvelle Alliance du Christ est venue avec du pain complet, parce que la Vérité est complète : du pain au levain, et non pas sans levain ! Et malgré le fait qu’ils avaient utilisé du pain levé pendant 1054 ans, ils ont changé !


Le purgatoire… Ils n’ont plus la tradition de commémoration des défunts, parce qu’ils n’ont plus la proscomédie. 


Autrement dit, la chose la plus importante depuis le début, que le prêtre fait en silence : il commémore les noms, il fait beaucoup de choses que je n’ai pas le temps d’expliquer maintenant. Il commémore les vivants et les morts avec des prosphores spéciales. Vers la fin de la Divine Liturgie, quand le pain et le vin deviennent le Corps et le sang du Christ, le discos et le reste [des parcelles de commémoration] sont mis dans le Sang du Christ,  « Seigneur, enlève les péchés de ceux qui sont ici mentionnés ! » Seul Dieu peut pardonner les péchés, pas nous. 

Plus tard, ils ont ajoutés les indulgences afin de pouvoir finir de bâtir la basilique Saint Pierre de Rome, en pensant que c’était là, une bonne transaction d’affaire céleste. Allez-vous en avec votre interprétation commerciale du Ciel ! Que d’erreurs terribles ! Une des plus grandes erreurs, c’est de croire que « la fin justifie les moyens »., En d’autres termes, je vous tue et je suis justifié, parce que l’église le dit ! Il importe peu que je vous ai tué si l’église me soutient. Et vous réalisez bien sûr qu’il y a beaucoup de gens à la tête dure, sans intelligence, qui tuereraient, parce qu’ils sont justifiés par cette notion
[…]

Dans sa lutte contre nous, il (le catholicisme] est autrorisé à nous faire toute sorte de mal à cause de ce qu’il essaie d’accomplir, puisque la fin justifie les moyens. Cela ne se peut : ce n’est pas la Vérité!

Une grand erreur tactique dans la bataille, et Dieu sait tout à ce propos... J’ai déjà dit ceci auparavant : Dieu tolère, tolère, avant de frapper, et c’est ce qui arrive, nous le verrons !

Que Dieu me pardonne, mais je vous le dis en tant que prêtre, et je me considère comme un prêtre ordinaire, mais honnête, non comme quelqu’un qui est grandement avancé, malheur à eux ! Je vous le dis… Cela ne va pas ainsi, la prêtrise doit être pure, monsieur le pape ! La prêtrise doit être honnête !



"Je ne puis pas accepter qu’un de nos prochains n’ait pas de confesseur! 

Tout le monde a une mère, une instruction, une croyance. Il y a des situations où, pour des raisons très spéciales, on peut rester sans confesseur, mais seulement un très court laps de temps. 

Le prêtre doit lui montrer du respect. 

Ce sont nos frères, plus jeunes [les confesseurs], à qui je baise les mains avec beaucoup d'amour. Eux, les pauvres, se sentent gênés, mais je leur ai dit de nombreuses fois qu’on ne baise pas leur main, mais la main du prêtre en eux.

Et pour celui qui n’a pas de confesseur, c’est une perte, parce qu'un peuple vit par ses confesseurs."




N'abandonnez pas! Peu importe que vous soyez petit, peu importe combien vous êtes fatigué, vous ne devez pas abandonner. Car, je le répète, aucun malheur ne signifie quoi que ce soit. 

Rien n'est perdu aussi longtemps que la foi est ferme, l'âme ne se rend pas, et vous levez la tête à nouveau! 

A Dieu ne plaise que vous soyez triste! 

N'ayez pas peur! Il est vrai, notre pensée devrait être en enfer, et en enfer seulement (d'après Saint Silouane). Mais [notre] espoir devrait être sans cesse avec Dieu, à penser qu'Il nous aime beaucoup... 

Dieu est plus proche de nous que nous ne le sommes de Lui! Quand on pense à cela, on est rempli d'espoir. 

Mais, nos actes, peu importe combien ils sont étonnamment bons, ne peuvent pas nous sauver. Ils ne peuvent rien effacer. Et, nous sommes pécheurs, sans aucun doute, mais avec l'espoir. Espérons - voilà!


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
*

ICONANDLIGHT

*
Extrait du livre 
"IATA Duhovnicul: părintele Arsenie Papacioc" 
("Voici le Confesseur: Père Arsenie Papacioc")
in
*


*

interview 

sur YouTube
*
*
*
*   *